Romains 15; 1:

« Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes »

Dans ma première année de service j’ai eu un appel d’une dame disant qu’elle n’aimait pas la façon que son voisin du bas la regardait quand elle arrivait chez elle. Elle disait qu’il avait un regard « épeurant ». Ce soir là, je ne me rappelle plus pourquoi mais j’étais très fatigué et je me souviens que la seule chose dont j’avais hâte, était que mon quart de travail se termine.

Quand j’ai reçu l’appel je me souviens m’être dit en moi-même: « Qu’est-ce que tu veux bien que j’aille faire là!!!??? ». Lorsque je suis arrivé j’ai rencontré une dame très nerveuse qui avait du mal à se calmer pour me raconter ce qui se passait. La seule chose qu’elle trouva à me dire c’est qu’elle avait passé les 3 dernières heures à écouter des louanges/musique chrétienne pour se calmer et me demanda si je savais ce que c’était. Quand je lui ai répondu que j’étais chrétien et que je connaissais la musique chrétienne, elle se calma d’un coup sec et me dit que je pouvais quitter qu’elle était rassurée! Elle me confia avoir prié pour que Dieu lui envoie un « ange » pour la protéger et quand elle vit que parmi tous les policiers disponibles (+650 policiers au service) que c’était moi que Dieu avait envoyé, elle compris que Dieu veillait sur elle et qu’il ne l’avait pas oubliée. Ce fut assez pour qu’elle puisse enfin trouver le sommeil et elle ne nous rappela plus jamais.

À chaque jour que je quitte pour le travail je demande à Dieu qu’Il m’utilise pour bénir et protéger les autres. Ce jour là j’ai compris que malgré que je puisse trouver certains appels anodins, que le policier que Dieu s’attendait de moi était celui qui sera toujours là pour protéger les citoyens peu importe leurs craintes.

Eric Beauchamp, Policier pour le Service de Police de l'Agglomération de Longueuil
http://www.police4c.ca/fr/team-view/eric-beauchamp/
fcpo.quebec@gmail.com