kintsukuroi

« Kintsukuroi »

*** Message basé sur le témoignage de Patrick Hosson, ancien membre d'un gang de rue.

Pour notre dernière rencontre de l'année 2017, notre confrère Luther nous a apporté un message très encourageant sur le processus de guérison afin de panser certaines blessures que nous avons peut-être subit dans la dernière année. Le message faisait référence au blessures que Patrick avait subi durant son enfance et son adolescence.

Il expliqua que chaque cicatrice racontait une histoire et que chaque cicatrice était le résultat d'une blessure ou d'un morceaux qui fut brisé dans notre vie.

Cependant, la seule façon de guérir une blessure est d'enlever le pansement que nous nous sommes fait et de l'exposer à l'air libre afin de laisser le processus faire son oeuvre.

Toutefois, en exposant nos blessures à tous, nous nous rendons également vulnérable aux commentaires des gens, à leurs jugements, à leurs moqueries et à leurs regards indiscrets puisque tous voient les traces que nous portons causées par ces blessures.

Mais une fois que nous avons complètement guéri et que la seule trace visible est une cicatrice, nous pouvons à ce moment raconter cette histoire à d'autre afin de leur donner de l'espoir en leur rappelant qu'eux aussi vont un jour guérir.

Un processus de réparation très populaire en Asie se nomme le "Kintsukuroi" qui en japonais veut dire "Réparation en or". Il consiste en un procédé de reconstruction d'objets fragiles (particulièrement fabriqués en porcelaine ou céramique) qui furent brisés en morceaux.

Pourtant, le fait d'utiliser de l'or laisse beaucoup plus de traces visible à l'oeil nu qu'une simple colle transparente ...

Ce qu'il faut savoir en fait est que les japonais ont une passion pour les objets en porcelaine et qu'ils leur accordent une énorme valeur. Il est donc inacceptable pour eux de recoller des morceaux brisés avec un produit qui n'est pas à la hauteur de l'objet qu'ils ont entre les mains. Ils utilisent donc de l'or plutôt qu'une simple colle afin de réparer ces objets.

À bien plus forte raison, avons-nous plus de la valeur en tant que fils et filles de Dieu.

Lorsque Dieu vient réparer ce qui a été brisé en nous, Il n'utilise pas des matériaux de moindre qualité pour nous recoller ensemble mais Il prend des matériaux de valeur afin de combler les craques qui se trouvent dans nos vies.

 

Puis, lorsque nous sommes totalement guéris, nous n'avons plus honte de nos cicatrices mais sommes fier de les exposer aux gens afin de raconter à tous qu'eux aussi peuvent non seulement guérir mais aussi voir leurs blessures être couvertes d'or!